Agroéquipement et Environnement

Boîtiers connectés et matériels en cuma : des solutions pour faciliter la facturation en cuma ?

Le suivi des travaux et la facturation sont des activités chronophages pour les responsables de cuma. Devant ce constat, un ensemble d’acteurs dont des startups s’est emparé de la problématique. Ils ont développé des produits de télémétrie et de comptage des travaux avec un objectif : automatiser le suivi des matériels pour la facturation et mettre fin aux carnets de travaux papier. Ces solutions se veulent être des “Outil d’Aide à la Facturation" afin de fiabiliser la remontée d’information et de faire gagner du temps aux responsables de cuma. Qu’en est-il vraiment ? Peut-on envisager d’autres valorisations pour les données recueillies ?
  Qualifier les différentes solutions pour le suivi des travaux en cuma  La plupart des responsables de cuma ont entendu parlé de Karnott®, acteur majeur du marché des boîtiers connectés sur matériels. Cependant, d’autres constructeurs existent et proposent des offres différentes par les technologies utilisées ou par les fonctions proposées.  Depuis plus de trois ans, ces différentes solutions alternatives, nous les avons mises en place en situation réelle dans plusieurs cuma. Afin de bien comprendre leur fonctionnement technologique et leur utilisation sur le terrain...

TepLis + : Synthèse des essais "mesure de la volatilisation d'ammoniac en fonction des équipements d'épandage"

Dans le cadre du projet TepLis+, le réseau cuma Ouest avec ses partenaires techniques a réalisé en 2021 un essai de mesure de la volatilisation d'ammoniac suivant les équipements d'épandage. Cet essai a permis de tester une méthode visuelle, au champ, les tubes Dräger.
Le 3 mai 2021, à la station  expérimentale de Derval (44), nous avons testé  différents équipements d'épandage, avec une méthode visuelle de mesure de concentration d'ammoniac : les tubes Dräger. Ces tubes donnent un résultat instantané et fonctionnent comme un "éthylotest", la méthode est très simple à mettre en place. Le tube est cassé des deux côtés, inséré dans la pompe, une certaine quantité d'air doit être pompée, puis le tube réagit immédiatement à la présence d'ammoniac. Retrouvez ICI le précédent article relatif à ces essais. Ci-dessous la synthèse de ces...

Valoriser ses cultures sur son exploitation : le tri en cuma

Trier ses récoltes de céréales et/ou d'assciations sur la ferme est une demande de plus en plus exprimée, par des agriculteurs et des agricultrices qui souhaitent valoriser leur cultures dans leur exploitation.
Derriere cette demande, il a plusieurs besoins : Besoin d'accès à du matériel de tri performant Besoin d'échange pour partager ses expériences Besoin de travailler en collectif Besoin d'accompagnement à l'invesissement et la mise en oeuvre   Les cuma et son réseau peuvent répondre à ces besoins Le tri en cuma   Plus d'informations techniques sur le tri ICI   Exemple d'un trieur mobile en cuma ci dessous    Tri en Intercuma en 49 Si vous avez des question vous pouvez ...

Les élèves du BTS APV de Montardon aux manettes, la Fédération des CUMA 640 en co-pilote!

Comment détruire la féverole ?
Dans le cadre du Projet d'Initiative et de Communication, six élèves du BTS Agronomie Productions Végétales du Legta Pau-Montardon organisent en collaboration avec notre Fédération une journée axée autour de la destruction des couverts végétaux. La manifestation aura lieu le Vendredi 18 Mars 2022 au lieu-dit Mirefleur à Hagetmau (40) de 9H30 à 17H - Point GPS. Plusieurs moments forts: démonstration de matériels, débat autour des couverts végétaux avec les partenaires, jeux-concours de reconnaissance des espèces... Le déjeuner du midi organisé par les Jeunes Agriculteurs des...

Les acteurs du territoire en appui à la mise en œuvre de la transition agroécologique

TRANSTRAE est un projet multi partenarial financé par la Fondation Daniel et Nina CARASSO, et piloté par la FRCUMA AuRA accompagnée de Cap Rural, Trame, ISARA, CDA et FEVEC. Son objectif est d’entraîner le maximum d’agriculteurs dans la transition agroécologique en favorisant les échanges autour de nouvelles pratiques testées entre collectifs expérimentés et émergents.
Lors d’une journée d’échange le 3 décembre 2021, plusieurs expériences de collectifs ont servi de base aux échanges. Parmi eux, la CUMA des Quatre Saisons, un collectif d’agriculteurs reconnu GIEE à Haute-Rivoire dans le Rhône (69) est impliqué dans un contrat de rivière porté par le Syndicat Mixte d’Aménagement et d’Entretien de la Loise et de la Toranche pour faire face à une pollution des eaux d'origines domestique et agricole. Le projet du GIEE des Quatre Saisons vise à reconcevoir les systèmes de production par une meilleure efficience de l’utilisation de la ressource carbonée. L’...

Les Structurales 2022 - Arvalis

Rencontres au champ le Mercredi 23 Mars 2022 à Sendets
L'Institut du Végétal Arvalis et les divers partenaires ( Fédération des CUMA 640, Euralis, Terres Inovia, Chambre d'Agriculture des Pyrénées-Atlantiques, Agro Réseau 64) ont le plaisir d'organiser des rencontres au champs à travers quatre ateliers techniques sur la plateforme Syppre basée à Sendets (64), le Mercredi 23 Mars 2022: mon couvert ce compère, test de fertilité biologique, structure du sol et stockage du carbone. Venez nombreux lors de cet évènement, regroupant plusieurs experts en agronomie et machinisme! Pour vous rendre directement sur place, veuillez cliquer...

Armor Compost : renouvellement de la composteuse sur le département 22

La cuma Armor compost a renouvelé sa composteuse. Créé en 2002, la Cuma avait investi un retourneur d’andain Ménard en 4m de large.
Après 20 ans d’utilisation, la Cuma l’a renouvelé par une composteuse Ménard en 5m de large. La Cuma a profité d’une subvention grâce au plan de relance. Le conseil d’administration s’est déplacé en vienne pour rencontrer la Cuma compost, déjà équipée d’un retourneur ménard 5m. L’investissement s’élève à 102 000€.  La Cuma facture 3€/min de rotor plus 3 €/min de présence au champ. Il y a un forfait minimum de 90€ de facturation. L’activité est de 100 h/an. La Cuma soustraite la traction à deux autres cuma : de tregueux et de Plouguenast. La mise en route a été...

Les Cuma achètent ... des chargeurs automoteurs

Avec à peine une centaine d’unités en parc, ce type de matériel est moins présent dans les Cuma en raison de la spécialisation des fermes d’élevage qui en possède souvent un et même parfois deux pour les tâches quotidiennes. La clarification des activités à faire en collectif et l’organisation du quotidien sont des éléments qui guident le type d’achat.
Des utilisations différentes selon la géographie régionale La différence entre les zones d’élevage et de grandes cultures est assez nette. Dans l’Aube, la Marne, les achats sont plus nombreux avec 40 % de l’effectif régional.  Cette zone concentre la quasi-totalité des achats en occasion, ce qui peut s’expliquer par les besoins axés sur les cultures: la manutention de grain, d’engrais et dans certains groupes la diversification en culture de chanvre par exemple. L’objectif de 600 h annuelles étant difficile à atteindre sans activité d’élevage, l’achat d’occasion est alors...

Cuma Armor Buches : Nouvelle scie automatique

La Cuma Armor bûche, créé en 2014, donne accès à plusieurs matériels pour les exploitations des Côtes D’Armor pour façonner le bois : - scie automatique - fendeuse 40T pour des bois de 2m de long sans limite de diamètre et fend en 2/4, - combiné à bois diamètre 40 cm max, - fendeuse 80T multi éclat pour des bois de diamètre 80cm max
La Cuma vient d’être livrée de la nouvelle scie automatique. Elle est de marque Posch et permet de couper les bois de diamètre 20cm max. La lame de 700mm de diamètre a une épaisseur de 6mm. Elle coupe les bois de 20 à 50 cm en longueur. L’investissement est de 15 000€HT. La scie réalise environ 250 h/an. Elle est facturée 25 €/h et permet un débit de 4-5 stères/h.   scie 2022 armor buches Photo : Mise en route de la nouvelle scie POSCH à la Cuma Armor Bûches Jean-marc ROUSSEL 

CATALYSEUR : CONCEPTEUR DE NOUVEAUX MODÈLES DE CIRCUITS COURTS À DESTINATION DES POPULATIONS ISOLÉES OU MODESTES

Lauréate de France Relance « alimentation locale et solidaire », la Fédération Nationale des Cuma a lancé en juin 2021 son projet « Catalyseur ». Catalyseur est un programme d’Incubation de projets innovants multi-acteurs et territoriaux. L'objectif de ce dispositif ? Accélérer l’accès aux produits, frais, locaux et de qualité, pour les populations isolées ou modestes, en construisant des modèles de circuits courts adaptés.
20 initiatives locales dont l’objet est la conception de nouveaux modèles de circuits courts à destination des personnes précaires ont été sélectionnées dans toute la France pour être accompagnées dans cet incubateur. La sélection a été faite en fonction de leurs impacts économiques, environnementaux et sociaux et de la diversité des acteurs impliqués. En plus d’un accompagnement local personnalisé, les initiatives participent depuis cet automne à un parcours d’accompagnement collectif créé en fonction des besoins et des thématiques de chaque projet. Ainsi, plusieurs ateliers thématiques ont...

Pages

S'abonner à Agroéquipement et Environnement