Les années 70, 80...

Les Cuma s'intègrent dans le mouvement coopératif

Réunion FD

A partir de la décennie suivante, en 1970, la Cuma est moins un acte militant pour participer à la justice sociale. C’est une structure qui permet de bénéficier de solutions avantageuses et de services à des coûts raisonnables. Au niveau national, les Cuma s’intègrent dans le mouvement coopératif, le journal Entraid organisé progressivement en quatre grandes régions est créé, les premiers salons régionaux apparaissent. Et même si les notions de rentabilité, de rendement et d’amortissement existent bel et bien dans la Cuma, les principes de services et de solidarité restent très forts.
Les années 80 permettront l’essor de l’organisation fédérative avec la mise en place de services nationaux auprès des départements et des Cuma. La création des prêts bonifiés permettent aux Cuma de se développer au-delà des activités traditionnelles : le drainage, la diversification des productions, le travail avec les collectivités locales dans le cadre de l’aménagement de l’espace sont autant d’avancées qui permettent une répartition homogène des Cuma sur toute la France en 1990.

suite les années 90,...la réforme de la PAC

 

 


Retour

Partenaires