Comité National "Prévention du mal être en agriculture"

Toutes les actualités
comité national mal être agriculture
La FNCUMA a participé le mercredi 19 octobre au 3ème Comité National dédié à la "Prevention du mal être en Agriculture". Ce comité a été ouvert par Marc FESNEAU, Ministre de l'Agriculture et de la Souveraineté Alimentaire.
« La première prévention du suicide, c’est déjà d’en parler, et non pas l’inverse, comme on le croit trop souvent en craignant que cela ne favorise le passage à l’acte » a rappelé Marc FESNEAU.

La feuille de route « Prévention du mal-être » lancée il y a presque un an par les ministres chargés de l’agriculture, du travail, de la santé et des solidarités s'inscrit dans cette volonté.

Elle a été mise en oeuvre au plus près des territoires ruraux par des comités départementaux mis en place par des préfets. Il s’agit de comités pléniers réunissant, à l’image du Comité national, l’ensemble des parties prenantes de la feuille de route (collectivités territoriales, profession agricole, syndicats, associations, services et administrations …) et de comités techniques pour coordonner les initiatives et déployer les dispositifs qu’elle prévoit.

A ce jour, 78 départements ont installé ces comités. D’ici la fin de l’année, ce sont tous les départements qui en seront dotés, conformément à l’engagement du Gouvernement.

La première mission de ces comités est de développer le réseau des sentinelles en agriculture, qui vise à assurer « le repérage précoce des personnes en difficultés et l’alerte auprès des structures susceptibles de les aider » et repose sur l’engagement citoyen de personnes volontaires. Le comité national a validé le principe d’une charte de ce réseau, qui repose sur la bienveillance et la confiance et garantit la confidentialité sur la situation des personnes en difficultés.

Le comité de pilotage a aussi permis de faire le point sur l’accompagnement des victimes et de leur famille. Ainsi, le dispositif VigilanS de recontact des personnes ayant fait une tentative de suicide porté par le ministère de la santé va être déployé en agriculture.

La feuille de route prévoit également d’agir sur les facteurs de mal-être, notamment ceux liés à la situation économique et sociale et ceux liés à la santé et à la sécurité au travail, en insistant sur le rôle que peut jouer l’enseignement agricole et la formation continue dans ce domaine.

Marc FESNEAU a par ailleurs souhaité que la feuille de route intègre davantage la résolution des difficultés liées à la conciliation de la vie professionnelle avec la vie personnelle et familiale : « il faut des exploitations agricoles viables, mais aussi vivables »
Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

Savez-vous que la CUMA peut-être une solution à vos questions de main d'œuvre ? Savez-vous qu'un salarié de CUMA peut aussi travailler chez vous sans le matériel de la CUMA ?

Lire la suite de l'article

Un webinaire interactif à destination des employeurs de main d'oeuvre

Lire la suite de l'article

Pour répondre à cette question, le réseau CUMA de Nouvelle Aquitaine organisait mardi dernier un webinaire animé par les expertes du réseau

Lire la suite de l'article