Les Cuma une réponse à la sobriété énergétique

Toutes les actualités
Energie
D’après une enquête auprès de son réseau, 85% des Cuma souhaitent s’engager à participer à l’effort de sobriété énergétique demandé par le gouvernement.

Des acteurs engagés

Réflexion à l’échelle d’un territoire de l’utilisation des matériels agricoles, diagnostics de consommation, optimisation de l’organisation des chantiers, changements de pratiques culturales, ou encore mise en place d’économiseurs d’énergie, les Cuma ont d’ores et déjà entrepris un certain nombre d’actions pour réduire leurs consommations.

Des solutions coopératives sous-estimées

Sur les sujets des “communs” tels l’énergie, des solutions portées sous forme coopérative mériteraient d’être davantage soutenues. Aujourd’hui, l’agriculture, via des projets collectifs sur l’hydrogène, le photovoltaïque, le bois énergie, ou encore la méthanisation, et en lien avec leur territoire, constitue une des solutions pour renforcer la souveraineté énergétique. Aujourd’hui, le soutien à ces activités portées par les Cuma n’est pas au rendez-vous.

Un projet de loi énergies renouvelables attendu

Le collectif est une des réponses à la sobriété et la transition écologique. Les Cuma attendent du projet de loi énergies renouvelables qu’il soutienne le développement de solutions mutualisées. Il s’agit en priorité de lever les freins à la production d’énergie en Cuma : ouverture statutaire, simplification des démarches administratives, développement des liens avec les collectivités territoriales, etc.

Soutenir la production d’énergie en local, et notamment par le collectif et les Cuma, c’est du gagnant-gagnant autant pour la société que pour les agriculteurs. Nous appelons le Gouvernement à ne pas ignorer le potentiel des solutions de terrain.

Matthieu Goehry, Président de la FNCuma

 

Le projet de loi sur « l’accélération des énergies renouvelables » est présenté en conseil des ministres, ce lundi 26 septembre

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La dissociation du transport et de l’épandage sera un axe important de travail en Normandie à partir de 2024. Zoom sur le projet EQAir.

Lire la suite de l'article

Le World FIRA 2024 se tiendra à Toulouse (31) du 6 au 8 février. Ce salon a pour vocation de mettre en avant les innovations en matière d’automatisation et de robotique agricole aux champs.

Lire la suite de l'article

Le second webinaire ADOPTAE sur les couverts végétaux à destination des conseillers et conseillères aura lieu Mardi 3 Octobre de 9h à 11h.

Lire la suite de l'article