Développer la formation des agriculteurs dans le réseau cuma avec Vivéa

Toutes les actualités
VIVEA FNCUMA Sommet Elevage
Christiane LAMBERT, Présidente de VIVEA et Stéphane GERARD, Président de la FNCUMA, ont signé cet accord-cadre lors de la conférence de presse organisée le Mercredi 1er octobre 2014 à 18h au Sommet de l'Elevage à Clermont-Ferrand, stand réseau CUMA - Entraid' (hall 1, allée D - stand 114).



Face aux évolutions du contexte, les agriculteurs doivent s’adapter en permanence. L’accès à la formation est une des conditions essentielles de leur réussite. VIVEA, fonds de formation de 640 000 chefs d’entreprise agricole et la Fédération nationale des cuma qui fédère 11 545 cuma regroupant 224 000 exploitations ont décidé de poursuivre leur collaboration engagée en 2010 au niveau national et régional.

Christiane LAMBERT, présidente de VIVEA et Stéphane GERARD, président de la FNCUMA ont signé le 1er octobre au Sommet de l’Elevage un accord cadre national pour le développement de la formation des agriculteurs dans le réseau cuma.

Le même jour, deux conventions régionales ont été signées :

  • Philippe MAJEUNE, Président de la FRCUMA Auvergne et Claude VANNEAU, Président du comité VIVEA Auvergne, ont signé la convention VIVEA/FRCUMA Auvergne ;
  • Jérôme CROZAT, Président du comité VIVEA Rhône-Alpes et Isabelle COSTA-ROCH , Présidente de la FRCUMA Rhône-Alpes, ont signé la convention VIVEA/FRCUMA Rhône-Alpes.

Christiane LAMBERT, présidente de VIVEA et Stéphane GÉRARD, président de la FNCUMA ont présenté à la presse les objectifs de cet accord, son volet formation ainsi que son volet prospective.


Un accord cadre signé en 2010 et renouvelé en 2014

Depuis de nombreuses années, VIVEA et la FNCUMA œuvrent ensemble pour développer l’accès à la formation des chefs d’entreprise, adhérents des cuma. Cette politique commune, permettant un véritable échange de savoir-faire et d’informations, fait l’objet, depuis 2010, d’un accord cadre pour favoriser les échanges nationaux entre VIVEA et la FNCUMA, et augmenter le nombre d’actions de formation proposées par le réseau cuma.
Ce mercredi 1er octobre, sur le stand du réseau cuma et du magazine Entraid’ au Sommet de l’Elevage à Clermont-Ferrand, Christiane Lambert, présidente de VIVEA, et Stéphane Gérard président de la FNCUMA, ont réaffirmé leur attachement à cette collaboration en signant l’accord cadre pour le développement de la formation des agriculteurs dans le réseau cuma.Cet accord est signé pour une durée de trois ans.

Les nouveaux enjeux de la formation des agriculteurs adhérents de cuma

Face aux récentes évolutions du contexte agricole, les agriculteurs doivent s’adapter à de nouvelles contraintes d’une part d’ordre environnemental (réchauffement climatique, épuisement des ressources (énergies fossiles), atteintes à la biodiversité) et d’autre part d’ordre économique et social (PAC 2014-2020, demande alimentaire croissante, fluctuation des prix, multiperformance).
L’organisation en cuma est un outil puissant pour développer la performance et la résilience des exploitations. Mais la condition essentielle de la réussite de ces initiatives collectives est l’accès des adhérents et des responsables de cuma à des formations professionnelles adaptées.

Stéphane Gérard, président de la FNCUMA : ‘’La formation est un booster pour nos groupes cuma’’

Par la signature du présent accord cadre, VIVEA souhaite développer l’accès à la formation de ses contributeurs en développant la prescription de formations, la mise en place de nouvelles offres de formation en réponse aux besoins détectés et en incitant les organismes de formation à s’inscrire dans une démarche de certification qualité.

La FNCUMA souhaite, de son côté, avec la signature de cet accord cadre, développer les actions de formation auprès des agriculteurs du réseau cuma en mettant en avant l’organisation collective, son fonctionnement et l’adaptation des agriculteurs aux défis du développement durable et dynamiser l’offre du réseau en matière de formation des agriculteurs.

Pour VIVEA et le réseau cuma, ainsi que l’a rappelé Stéphane Gérard, trois axes de collaboration seront privilégiés :
  • Un volet formation qui comprendra 3 grands axes de formation : la stratégie et la gestion d’une coopérative (gestion des Hommes et organisation collective), la gestion des ressources en agriculture et le raisonnement de la mécanisation
  • Un volet prospective et échanges, destiné à anticiper les problématiques de demain et faire émerger les besoins (développer les éco-innovations en agriculture – vers une plus grand autonomie énergétique des exploitations agricoles)

‘’La formation est un booster pour nos groupes cuma ! Le fonctionnement en groupe et en réseau permet aux agriculteurs en cuma d’être réactifs face aux évolutions économiques, environnementales et sociales. Cette réactivité passe notamment par la formation et nous avons, au sein de la FNCUMA et plus largement au sein du réseau, la volonté de co-construire avec VIVEA une stratégie de formation sur le long terme, pour permettre aux agriculteurs en cuma, aux responsables de fédération et salariés du réseau, de conforter leur autonomie dans l’exercice de leurs responsabilités. La mise en place de l’accord cadre en 2010 a favorisé les échanges avec VIVEA et a permis d’augmenter le nombre d’actions de formation proposées par le réseau. Aujourd’hui, d’autres fédérations de cuma de proximité (départementales) accompagnées par la FNCUMA, se positionnent en faveur de la certification VIVEA et s’engagent dès septembre 2014 dans cette démarche avec la volonté d’améliorer leurs pratiques et de favoriser ainsi le déploiement des formations pour les adhérents et administrateurs de cuma sur le terrain.’’ a résumé Stéphane Gérard pour insister sur l’implication du réseau cuma dans cet accord cadre.

‘’VIVEA assure la gestion des fonds de la formation professionnelle de 622 000 actifs agricoles non salariés et parmi eux de nombreux adhérents de cuma. Ces entreprises évoluent dans un environnement économique très instable, renforcé par des exigences communautaires en termes de respect de l’environnement et des attentes fortes des consommateurs sur la traçabilité et la qualité des produits. Ce contexte nécessite la mise en place de compétences pointues sur les métiers exercés, d’où un besoin en formation accru chaque année. C’est pourquoi nous avons souhaité renouveler la convention VIVEA/FNCUMA. Elle devrait permettre la construction, le développement et l’accès à la formation des adhérents cuma pour les conforter dans leurs pratiques, les réassurer au travers des groupes, leur permettre de pérenniser leur entreprise et d’assurer la compétitivité de leurs exploitations. Travailler en cuma, c’est aussi partager les risques, c’est aussi gérer des ressources humaines et cela nécessite des compétences spécifiques. Il y a aussi aujourd’hui un véritable enjeu de réductions des charges de mécanisation, le matériel coûte cher pour les exploitations. Les cuma ont un rôle prépondérant à jouer en matière de formation. Les agriculteurs doivent raisonner leurs choix de mécanisation, la formation peut les accompagner.’’ explique Christiane Lambert.

La signature d’accords régionaux entre VIVEA et la FRCUMA Auvergne et la FRCUMA Rhône-Alpes

Deux autres accords, régionaux, ont été signés également à l’occasion du Sommet de l’Elevage. Philippe Majeune, Président de la FRCUMA Auvergne et Claude Vanneau, Président du comité VIVEA Auvergne, ont signé la convention VIVEA/FRCUMA Auvergne. Jérôme Crozat, Président du comité VIVEA Rhône-Alpes et Isabelle Costa-Roch Présidente de la FRCUMA Rhône-Alpes, ont signé la convention VIVEA/FRCUMA Rhône-Alpes


Contact : Christine FERRIER

Mail : christine.ferrier@cuma.fr

CP VIVEA et la FNCUMA signent un accord cadre pour le développement de la formation des agriculteurs
Accord cadre Vivea Fncuma 2014

En partenariat avec :

Toutes les actualités

D'autres articles sur le même thème

La FR CUMA Nouvelle Aquitaine poursuit sa démarche qualité et de certification de son activité formation.

Lire la suite de l'article

Savoir Comment bien remplir son Document d’évaluation des Risques Professionnel !

Lire la suite de l'article

Le 13 mars prochain la FDCUMA organise la formation « Moissonner vite et bien » à Saint Paul en Gâtine au sein de la Cuma la Saint Paulaise à destination des salariés de Cuma ou Groupements d’employeu

Lire la suite de l'article